Le fonds FORTA obtient un OUI franc et massif

Le comité de gauche salue un OUI franc et massif

A l’annonce des résultats définitifs, le comité de gauche pour le OUI au fonds FORTA ne cache pas sa satisfaction, particulièrement au vu des résultats des cantons romands pour le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA).

Le comité de gauche s’est engagé en faveur d’un OUI massif et franc de la Suisse romande. Les régions romandes et les agglomérations, longtemps désavantagées par les programmes d’investissements fédéraux, ont compris que leurs importants besoins nécessitaient de nouveaux financements fédéraux, notamment le fonds FORTA. La répartition des votes démontre de plus que les électeurs de gauche ont compris l’intérêt du fonds pour accompagner harmonieusement le développement des villes.

La création de ce fonds permettra de renforcer la cohésion nationale en assurant notamment la desserte et le raccordement des régions périphériques. En pérennisant le soutien aux infrastructures dans les agglomérations (transports publics, mobilité douce, requalifications routières), le fonds contribuera à assurer la réalisation d’aménagements nouveaux et favorisera la diminution du trafic automobile dans les zones urbaines densément peuplées. La voie est aujourd’hui libre pour de nombreux projets en Suisse romande.

Pour (re)découvrir le site de campagne du comité de gauche en faveur du fonds FORTA : www.agglomerations-regions.ch

Pour toute information complémentaire :
Nuria Gorrite, conseillère d’Etat vaudoise (PS);
Manuel Tornare, ancien maire de Genève et conseiller national genevois (PS);
Daniel Brélaz, ancien syndic de Lausanne et conseiller national vaudois (Les Verts);
Didier Berberat conseiller aux Etats neuchâtelois (PS);
Julien Rilliet, coordinateur de campagne.

Vous partagez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *