Le PS Riviera-Pays d’Enhaut a lancé sa campagne lors d’une conférence de presse

Le PS Riviera Pays d’Enhaut a lancé sa campagne aujourd’hui lors d’une conférence de presse. Celle-ci a été l’occasion de présenter les 14 candidat-e-s au Grand Conseil, au profil riche et varié, ainsi que les lignes du programme de la législature 2017-2022, axée sur des propositions concrètes. Le président du PS Riviera Pierre-Alain Dupont, le député sortant Claude Schwab, le vice-président du PS Vevey Julien Rilliet et la présidente du PS Montreux Irina Gote ont détaillé certaines propositions que le PS Riviera défendra lors de la prochaine législature.

En ouverture, le président du PS Riviera et ancien municipal Pierre-Alain Dupont a rappelé le climat politique et économique actuel de notre canton et du district. Dans ces conditions où certaines entreprises délocalisent et ferment des places de travail, le rôle du PS est plus que jamais important, car il est le seul parti à défendre l’intérêt général. Le PS Riviera lance sa campagne dans un esprit serein et combatif et avec la perspective de conquérir un siège supplémentaire au Grand Conseil.

Le député sortant Claude Schwab a rappelé le bilan positif de la majorité de gauche au Conseil d’Etat et du groupe socialiste au Grand Conseil. Nombreux sont en outre les accomplissements à mettre au bilan de la majorité actuelle : le Canton a fait figure de pionnier en insérant des contrôles de l’égalité salariale dans les marchés publics, en renforçant la lutte contre le travail au noir ou encore en adoptant une loi sur la reconnaissance des communautés religieuses ; il dispose en outre enfin d’une Loi sur l’accueil de jour des enfants digne des besoins des familles au 21ème siècle ; le contre-projet à l’initiative « Sauver Lavaux » ou encore la nouvelle loi sur le logement (LPPPL) ont été nettement acceptés par le peuple vaudois ; les Vaudoises et les Vaudois ont vu leur pouvoir d’achat augmenter grâce à une amélioration des allocations familiales et des subsides à l’assurance-maladie.

Julien Rilliet, vice-président du PS Vevey et candidat au Grand Conseil, a développé quelques mesures issues du programme, notamment sur l’emploi, le service public et la mobilité. Certaines entreprises publient uniquement leurs offres d’emploi dans des plateformes ou des journaux de pays voisins. Ce n’est pas acceptable pour le PS. Pour ce faire, il convient de contraindre les entreprises établies dans le canton à communiquer à l’ORP les offres d’emploi publiées. Enfin, pour combattre le chômage des séniors et permettre à nos ainé-e-s d’atteindre la retraite dans la dignité, le PS propose de mettre en place une offre systématique d’emplois temporaires subventionnés de 10 à 12 mois pour les chômeurs de plus de 55 ans. Par ailleurs, pour palier aux fermetures de bureaux de poste, lors de projets de fermeture, regroupement ou ouverture de bureaux de postes, l’avis des usagers devra être pris en compte via une consultation de la population et le PS souhaite instaurer la possibilité pour la commune d’émettre un droit de veto selon les opinions recueillies.

La présidente du PS Montreux et candidate au Grand Conseil, Irina Gote, a quant à elle détaillé les différents axes de la campagne à venir. En effet, la campagne sera innovante et utilisera de nouveaux outils. Une campagne de mobilisation téléphonique sera mise en place avec un objectif de 5’000 téléphones effectués durant la campagne pour rappeler à nos sympathisant-e-s l’importance de voter. En parallèle, une campagne de porte-à-porte sera testée dans le District, dans les communes de Montreux, La Tour-de-Peilz et Vevey où des binômes iront frapper aux portes. Cette démarche permettra d’aller à la rencontre d’une population parfois oubliée, qui n’est pas touchée directement par les traditionnels stands au marché.

Enfin, Raymond Vuadens, candidat du Pays d’Enhaut, a rappelé l’importance de conserver un siège socialiste dans le sous-arrondissement du Pays d’Enhaut afin de poursuivre l’excellent travail du député sortant Philippe Randin. L’expérience et la fine connaissance de Raymond en plus de son ancrage associatif et professionnel profond dans le district font de lui le candidat pour le siège de Gauche.

Vous partagez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *